Traduction-Translation

vendredi 7 décembre 2012

Impression sur le Vietnam

Le pays est long, du nord au sud on compte plus de 2000 km. Il n'y a pas si longtemps ces deux hémisphères étaient en guerre donc forcément le climat, l'attitude des gens et les comportements changent d'un hémisphère à l'autre.

Nous avons débuté notre périple via le nord, complètement déboussolé lors de notre arrivée, nous nous sommes fait prendre en charge par le personnel de notre hôtel qui dès les premières heures ont réussi à se rendre indispensable pour nous petit voyageurs déroutés. À ce moment, la facilité a alors pris le dessus sur notre fatigue et en discutant avec d'autres voyageurs, nous nous sommes vite rendu compte qu'en passant par notre hôtel nous payions parfois 20 à 30% plus cher. Sachant cela, nous avons par la suite tenté de nous débrouiller par nous-même comme nous avions l'habitude de faire dans chacun des pays visités auparavant. Cette tâche est devenu ardue quand nous nous sommes fait refusé l'achat d'un billet à la station de bus et en nous renvoyant à un hôtel du coin alors qu'il me semble normal d'acheter un billet de bus à la station de bus! On a alors compris qu'au Vietnam, il y a deux clans; les locaux et les touristes. Impossible de se mêler aux locaux, il a fallu s'y faire. Même constat sur quelques marchés et boutiques qui clairement ne voulait pas de nous. "No big size"! disaient-ils. je crois que le message était assez clair! Par contre, on pouvait nous demander de l'argent à tout moment, nous dire "j'ai 4 enfants et ils ont faims", nous faire dire que comme nous sommes riches, on est prêt à payer une fortune pour n'importe quoi... Frustrant par moment, c'est un peu le topo de nos premiers jours au Vietnam.

Cette attitude ou cette perception à réellement changé à partir du centre du pays. Ce fût en quelque sorte une re-découverte et réconciliation avec le pays. Sommes-nous mieux tombés, je n'en sais rien mais disons que tout le premier chapitre a été vite oublié dû aux nombreux agréments qu'offre le pays. Paysages à couper le souffle, perpétuitée des traditions, nourriture fraîche et exquise, nombreux sourires... C'est à ce moment qu'il y a eu une connection. comme s'il nous avait montré son mauvais côté pour mieux se faire apprécier par la suite. Son côté sauvage et profond s'est alors mis à son honneur et nous sommes rentrés dedans à pleines dents! Une journée dans une ferme avec l'habitant, un cours de cuisine improvisés, des balades dans des villages un beau milieu de la nature et par la suite une invitation à un spectacle de danse (en bonus, on nous a appris quelques pas de cette danse), de formidables rencontres qui nous ont poussé au delà de nos limites ou dumoins de ce que l'on croyait nos limites! Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux premières apparences!

Vidéos à venir...

2 commentaires:

Babette a dit…

Merci de partager vos impressions. J'adore vous suivre en voyage, et vos photos sont tellement belles. J'attends les vidéos avec impatience =)

Geneviève et Thomas a dit…

Merci beaucoup Babette, j'attends d'avoir une connection "haute vitesse" pour mettre les vidéos car ça mets des heures à charger ;(